Les élus du Nord Kivu sortent de leur silence suite à l’insécurité dans la province

  • admin 

A Goma, les élus de la province du Nord Kivu se disent profondément préoccupés par la précarité de la situation sécuritaire qui prévaut sur l’ensemble de la province et qui se caractérisé par les atrocités, abus et violations graves des droits de humains. Cette inquiétude est contenue dans leur déclaration lue ce jeudi devant la presse. Pour ces élus, il est temps que les autorités gouvernementales compétentes s’impliquent pour le rétablissement de la paix dans la province. Voici l’extrait de cette déclaration lue par l’honorable prince Kihangi: « Cette tragédie, se caractérise notamment par la présence et l’activisme des groupes armés, une collaboration vraisemblable et la cohabitation de certains éléments des FARDC avec certains groupes armés, les incursions et tueries répétitives perpétrées par des présumés ADF Nalu à Beni ; les tracasseries administratives , militaires et policiers caractérisées par la persistance des multiples barrières illégales ; le comportement repréhensible de certaine éléments FARDC, PNC et des agents des services spécialisés, des meurtres et assassinats, le pillage des bétails et autres biens de la population. tout en saluant les efforts fournis, condamnons fermement tous ces actes intolérables et inadmissible. Et par conséquent, interpellons les autorités impliquées dans la chaine de sécurité à prendre des mesures idoines en vue de l’amélioration des conditions sécuritaire dans la province du Nord Kivu. ».
Signalons que ces élus projettent des descente de deux jours, ce vendredi et samedi, dans tous les bureaux des services impliqués dans le commandement de la sécurité, une descente qui chutera au bureau de la province.

Marc Maro Fimbo, lagoranews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *